Au sujet de Yorkville

Processus de placement

COMPOSANT PRINCIPAL ET SATELLITAIRE

Yorkville structure les portefeuilles selon une approche à deux volets. Chaque portefeuille comprend un composant principal et un composant satellitaire ou thématique. Le composant principal s’appuie sur des critères de sélection qualitatifs et quantitatifs descendants (boussole de l’état du marché) et ascendants (QER) appliqués par notre équipe d’experts. Voir plus loin pour plus de détails concernant nos critères de sélection exclusifs. La section thématique/satellitaire est réservée à des placements plus opportunistes et ceux-ci sont conservés dans le portefeuille pour de courtes périodes (3 à 6 mois). Les thèmes d’investissements ou les changements opportunistes peuvent modifier le poids d’un secteur et les titres détenus. Cette section est gérée en fonction du facteur de pondération du secteur et des actions dans son indice de référence pour limiter le risque encouru pour le portefeuille.

APPROCHE DESCENDANTE/ASCENDANTE

L’approche de gestion des placements de Yorkville repose sur nos stratégies descendantes exclusives et sur un processus de sélection ascendante des titres. Le processus de sélection descendante est régi par notre boussole de l’état du marché (un modèle économétrique à dix facteurs) alors que la sélection ascendante de titres est axée sur notre proposition de valeur unique qui préconise l’investissement dans des entreprises de qualité, se négociant à des évaluations intéressantes et offrant le potentiel de rendement le plus élevé possible par unité de risque encouru.

SÉLECTION DESCENDANTE - BOUSSOLE DE L’ÉTAT DU MARCHÉ

La boussole de l’état du marché comprend six indicateurs de différentes classes d’actifs. Chacun de ces baromètres a été expressément choisi pour fournir un portrait de l’état des marchés financiers sous divers angles :

Un score élevé de la boussole de l’état du marché nous indique que le risque encouru par les investisseurs est adéquatement compensé alors qu’un score faible suggère le contraire. Avec cette façon de procéder, la boussole de l’état du marché guide la répartition descendante des actifs en nous aidant à établir la pondération relative entre les titres boursiers, les titres à revenus fixes, les placements alternatifs et les liquidités.

APPROCHE ASCENDANTE – QUALITÉ, ÉVALUATION ET RISQUE (QER)

Les critères QER guident notre sélection ascendante d’actifs et pour chaque décision de placement. Nous tenons compte de ces trois aspects. Tous les placements Yorkville sont ceux qui présentent un équilibre entre la qualité, la valeur et le risque. Les trois aspects sont expliqués ci-dessous :

i) Qualité

Nous regardons les forces concurrentielles de Michael Porter pour choisir les entreprises de qualité. Un bon classement pour l’innovation en matière de produits, les avantages concurrentiels, la solidité de la direction, les parts de marché, la qualité des éléments d’actifs et les bénéfices nets.

ii) Évaluation

Yorkville examine le classement des ratios suivants : cours/bénéfices, cours/valeur comptable, cours/flux de trésorerie/, cours/vente pour s’assurer de calculer les niveaux de prix d’achat et de vente pertinents. Cette évaluation est en constante évolution puisqu’elle comprend des comparaisons avec des tendances de transactions antérieures ou avec des entreprises de la même industrie.

iii) Risques

Yorkville analyse le coefficient bêta, la volatilité, la valeur à risque, les temps hors du cours et le retrait maximum de ses portefeuilles. Cela nous permet de mieux coupler le risque lié au portefeuille à la tolérance au risque du client.

PROCESSUS POUR LE REVENU FIXE – POSITIONNEMENT DE LA COURBE DE RENDEMENT

Yorkville utilise la stratégie du positionnement de la courbe de rendement pour gérer ses portefeuilles à revenu fixe. La courbe de rendement fluctue en fonction de diverses variables, notamment certains facteurs macroéconomiques, l’offre et la demande d’argent et, plus récemment, les mesures de politiques monétaires qui guident la courbe de rendement à titre d’outil de base pour stimuler l’activité économique. La courbe de rendement peut aussi réagir à certaines variables économiques moins importantes comme le chômage, le niveau d’endettement des particuliers, la balance commerciale et les tendances du PIB.

i) Gestion de la durée

La gestion de la durée est utilisée pour gérer le risque global lié aux taux d’intérêt d’un portefeuille. Toutefois, la durée est une mesure limitée si les fluctuations dans la courbe de rendement ne sont pas symétriques. Deux portefeuilles peuvent avoir la même durée, mais deux profils de risque différents en raison de la stratégie de positionnement de la courbe de rendement employée (par exemple, une stratégie des haltères et une stratégie stratifiée peuvent avoir la même durée, mais des profils de risque totalement différents).

ii) Gestion des différentiels de taux

La gestion des différentiels de taux n’a jamais été aussi importante qu’aujourd’hui. Les mouvements dans le domaine des différentiels de taux canadiens ne soutiennent pas la comparaison avec ceux d’autres marchés de pays développés. Pour les mandats de revenu fixe canadiens, les joueurs de première qualité dominants offrent des occasions intéressantes. Néanmoins, les différentiels de taux pour les émetteurs possédant beaucoup de liquidités demeurent peu attrayants lorsqu’on les compare à leurs équivalents sur le marché international. Cette situation jouera un rôle important dans un proche avenir alors que l’économie canadienne continue à stagner en raison d’un PIB qui ne décolle pas.

iii) Opérations mixtes intermarchés

Les opérations mixtes intermarchés sont des outils satellitaires importants pour déceler les différentiels de rendement entre deux économies entremêlées. Ces stratégies, si le client les autorise, permettent à Yorkville de saisir l’impact des taux d’intérêt sur les devises, le crédit ou les écarts de la courbe de rendement sur la trésorerie ou les émetteurs de premier ordre (les producteurs de pétrole par exemple) et d’améliorer le rendement global du portefeuille.

FaLang traduction system by Faboba